Champagne Mignon – Gentil

La vie du vigneron

Mai 2015

Posted on

Le mois de Mai fut dans la continuité du mois d’Avril avec l’ébourgeonnage de nos vignes. Cette étape nous a demandé environ trois bonnes semaines. Ce n’est pas obligatoire de le faire, elle consiste à retirer les bourgeons que nous jugeons d’inutiles sur les charpentes des vignes. Ce n’est pas obligatoire, mais c’est nécessaire car ça va permettre de garder les vignes propres, sans trop de bruns superficiels, mais cela va également contribuer à la qualité des raisins car le pied de vigne aura alors moins de bruns à alimenter. On peut dire que c’est comme pour les humains, on peut faire plusieurs choses à la fois, mais plus on fait de tâches en même temps, moins celles-ci seront bien faites!

Nous sommes ensuite repassés sur nos parcelles à labourer, que nous faisons avec les bidourettes. Comme on m’a demandé ce que c’était, je vous ai fait une petite vidéo pour le voir en image!

L’ébourgeonnage étant terminé depuis peu, nous passons au relevage, c’est à dire que nous relevons les fils de nos installations pour mettre de l’ordre dans les rangs car la végétation prend de l’ampleur. Cela va également permettre d’éviter la casse des bruns de vigne et aussi de pouvoir passer avec l’enjambeur (tracteur) notamment pour le labour ou pour traiter les maladies.

Comme pour le mois d’Avril, un petit retour en photo de ce mois de Mai!

  • Cumières

Avril 2015

Posted on

Bienvenue dans la nouvelle section de notre site. Cette catégorie  « La vie du vigneron » a pour but de vous mettre au centre de notre domaine, connaître le travail du vigneron et le comprendre tout au long de l’année. Un article sera publié tous les mois par l’intermédiaire d’un petit résumé!

Le mois d’Avril fut chargé car la taille de la vigne s’est terminée ce qui donne place au liage. Cette étape de la viticulture consiste à attacher tous les bruns de chaque plant sur les fils des routes de vigne. Nous utilisons encore deux méthodes pour le liage: la méthode « old school » avec la pince à lier manuelle et la méthode plus moderne avec une pince électrique qui permet de gagner énormément de temps. Quelle est l’utilité de cette étape? Le liage va donner un sens et une stabilité à la vigne, on va alors pouvoir passer dans les rangs avec les enjambeurs (tracteurs) sans raccrocher les bruns et abîmer les bourgeons.

Le liage était le fil conducteur de ce mois d’Avril, cependant d’autres tâches nous attendaient notamment avec le projet de construction dont on vous fera part prochainement avec plus de détails. C’est ainsi que nous avons dû faire des test d’amiante qui se sont avérés négatifs, déposer un permis de construire avec toutes les difficultés que ça engendre, consulter des fournisseurs, faire des choix, préparer le terrain…

La météo était de notre côté tout au long de ce mois d’Avril avec un temps ensoleillé! L’occasion pour nous de remettre au travail Orlane, notre jument en labourant notre parcelle à Cramant: « Les garennes ». Nous en avons également profité pour initier notre pouliche Calie à entrer dans les routes de vigne ce qui s’est très bien déroulé. Le travail équin étant chronophage, nous avons surtout travaillé nos parcelles de façon mécanique, avec les bidourettes. (Les bidourettes permettent de labourer entre les pieds des vignes, sans les abîmer, deux personnes de plus sont nécessaires pour son utilisation)

Quelques photos du mois d’Avril…

  • Vue de notre parcelle "Les garennes" - Cramant